• Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Imprimer
  • Envoyer par e-mail

Coin cuisine, Bien choisir sa cuisinière

09_01_CuisiniereGaz

À bord d’un bateau, pouvoir se restaurer d’une façon convenable est un point essentiel pour réussir une croisière. Pour ce faire, le réchaud ou la cuisinière doivent être fonctionnels et sécurisant. Il y a peu d’accident avec le gaz  mais quand il y en a, c’est généralement grave. En cas de fuite, le gaz plus lourd que l'air, se stocke dans la cale. A la moindre étincelle, il explose. Pour éviter les accidents, une seule conduite à avoir : des équipements conformes (certifiés CE pour un usage nautique) et en bon état. Les produits que vous trouverez dans les magasins AD ont été sélectionnés pour répondre au mieux à ces critères.



1 - Changer de cuisinière

La durée de vie moyenne d’une cuisinière varie entre 15 et 20 ans. Elle peut être beaucoup plus courte si elle est de mauvaise qualité ou pas conçue pour une utilisation en milieu salin. Si vous souhaitez la changer pour un modèle plus récent ou plus complet, il faut prendre quelques précautions.

Mesurer de long en large. À moins de reconfigurer sa cuisine, commencez par vérifier les dimensions. La plus critique est la largeur. Si vous avez de la place, vous pouvez prendre un modèle plus profond voire plus haut. Penser à vérifier le débattement à la gîte pour les modèles sur cardan.

Combien de feux ? Ensuite, vient le nombre de feux : deux sont un bon équilibre. Trois à condition que le feu arrière soit petit ou les feux disposés en triangle un à gauche et deux à droite ou inversement. Quatre feux sont inutiles en mer.

Le bon matériau… L’inox poli nécessite un entretien important. L’inox brossé est une bonne solution, il demande moins d’entretien et résiste bien lui aussi à l’air salin. Pour le four, l’émail est de loin le meilleur.

> Le plus du pro

Pièces de rechange
Si votre cuisinière est rouillée, de qualité moyenne, pas d’hésitation, il faut la changer. En revanche, si certains éléments sont simplement usés ou défectueux, sachez que les grandes marques comme Eno que nous représentons, sont à même de vous fournir les pièces de  maintenance. Prenez conseil dans votre magasin AD.

La norme du circuit de gaz a évolué ces dernières années. Nous vous proposons des kits de raccordement, des robinets et des détenteurs conformes.

2 - Budget

Si votre budget est serré le bon choix est un modèle inox 2 feux avec serre-casseroles efficaces et un four émaillé.

Si votre budget le permet, le gril est un équipement appréciable, voire un troisième feu bien disposé.

L’allumage électronique, est un plus à condition qu’il soit à pile et que cette dernière soit facilement accessible.

Derniers points à vérifier avant l’achat, la porte du four qui doit disposer d’un blocage et son carreau être amovible. Sa température doit rester basse.

Si le four possède un gril, la porte doit avoir un blocage lorsqu’elle est entrouverte.

Le choix que nous vous proposons est suffisamment large pour que vous trouviez le produit adapté à votre budget et à vos besoins. Les critères de choix d’un réchaud ou d’un four sont identiques à celui d’une cuisinière.

3 - Réglementation

09-01_normegaz
Le Parlement européen a défini en 2001 de nouvelles normes d’installation du gaz pour améliorer la sécurité à bord des bateaux. Votre installation est-elle conforme aux trois points de cette nouvelle réglementation ?

- Le détendeur doit être en un matériau métallique résistant à la corrosion et muni d’un dispositif de surpression (une soupape de sécurité permettant d’évacuer toute surpression éventuelle afin d’empêcher l’explosion de la bouteille). Les détendeurs domestiques ne sont pas conformes à cette disposition (inadaptés à l’environnement marin, ils présentent des problèmes de vibration et de surpression).

- Les tuyaux souples (limités à 1,5 m) doivent avoir des raccords installés à demeure : soit des manchons emboutis ou soit des manchons et des douilles filetées.

- L’installation doit comporter un robinet d’arrêt de gaz.

4 - Quelle énergie pour ma cuisinière ?

Pétrole
Le Kerdane (une sorte de pétrole) est un carburant sûr que l’on trouve dans le monde entier. Le démarrage demande un temps de chauffe un peu délicat. A noter que certains réchauds utilisant ce carburant peuvent se transformer en chauffage.

Gasoil
Dans le même genre, il existe aussi des réchauds alimentés par du gasoil. Ils sont sûrs et pratique car directement branchés sur le même réservoir que le moteur.

Electrique
Le tout électrique ne peut se concevoir que si l’on dispose d’énergie, par exemple, un groupe électrogène. En effet, les plaques fonctionnent en 220 V. Il faut savoir que les plaques à induction fonctionnent mal avec un groupe électrogène, la fréquence n’est pas assez stable. Il faut prendre des plaques vitrocéramiques à foyer radiant contrôlées mécaniquement.

Gaz
Ce sont les cuisinières les plus répandues. Il existe plusieurs sorte de bouteilles associées chacune à un détendeur spécifique. On choisira un modèle qui trouve sa place à bord et que l'on pourra facilement ravitailler à l'escale.

> Le plus du pro

S’il est vrai que le gaz est présent sur la majorité des installations, il ne faut pas rejeter l’idée d’utiliser le kerdane, voire le gasoil.

Accueil - Sommaire
Nos magasins

AD vous recommande

 
 
 
cc9Livraison-gratuiteLivraison-a-domicileSatisfait-ou-rembourséPaiement-sécuriserTrouver-le-magasin
 
 

Plus de conseils


> Tous les thèmes

ADnews

Archives ADnews