• Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Imprimer
  • Envoyer par e-mail

Feux et fusées de détresse, Le moyen universel de détresse

03_07_FuseeN’hésitez pas à en embarquer même si dans certaines catégories de navigation (moins de 2 milles d’un abri) ils ne sont plus obligatoires.
Feu à main, fusée, fumigène restent des moyens universellement reconnus pour déclencher des secours. Parallèlement à ces moyens homologués, il existe des produits souvent plus efficaces qu'il est bon de rajouter à bord ou dans ses poches.



1 - La réglementation

Moins de 2 milles
Aucun feu

Côtier de 2 à 6 milles
1 jeu de 3 feux à mains conforme SOLAS

Hauturier au delà de 6 milles
1 jeu de 3 feux à mains conforme SOLAS
3 fusées parachute conforme SOLAS
2 fumigènes conforme SOLAS

(Les fusées et le fumigène ne sont pas obligatoires si le bateau est équipé d'une VHF ASN couplée avec un GPS)

> Le plus du pro

Il faut bien connaître son matériel de pyrotechnie avant de l'utiliser. Lisez la notice au calme et surtout repérez le sens d'ouverture en pensant à une utilisation de nuit.

Mathieu, AD St Valery-en-Caux

StValery-Mathieu

2 - Allez au-delà de la réglementation

A moins de 2 milles d’un abri aucun feu n’est obligatoire. Au minimum embarquez 3 feux rouges automatiques à main, un petit investissement qui peut s’avérer utile pour vous signaler. Entre 2 et 6 milles, il est conseillé de s’orienter vers un coffret identique à celui d’une navigation au-delà de 6 milles. Il faut savoir que les 3 fusées parachute et les 2 fumigènes flottants ne sont plus obligatoires si vous avez à bord une VHF ASN couplée à un GPS. C’est une aberration ! En cas de problème, la responsabilité du chef de bord peut être engagée. Au-delà de 2 milles d’un abri vous pouvez compléter l’équipement de sécurité par des bâtons lumineux (cyalume), des feux blanc anticollision et des stylos lance-fusées.


> Le plus du pro

03_07_Boite Fusees
Avoir une bonne connaissance de la manipulation de ses fusées est primordiale en cas de détresse.

3 - La bonne utilisation

Pour être repérer :
On utilise les fusées parachute qui permettent de guider les sauveteurs vers la zone de naufrage. La durée de visibilité est courte. Pour une fusée projetée à 300 m, elle n’est que de 40 secondes, elle est repérable de nuit à 20 milles (suivant visibilité).

Pour l'approche :
Une fois les secours proches (en vue), on les guide avec plus de précision avec les feux à main. Le feu émet une lumière rouge intense pendant 60 secondes et est visible de 3 à 5 milles. Pour les feux à main (comme pour les fusées), toujours se placer dos au vent, le bras au-dessus de l’eau et dégoupiller la mise à feu.

En cas d'hélitreuillage :
On déclenche le fumigène quand l'hélicoptère vous surplombe et une fois ouvert on le jette à l'eau. Le fumigène flottant dégage une fumée orange très dense pendant environ 3 minutes. Cette fumée permet au pilote de l'hélicoptère de visualiser la direction et de la On déclenche le fumigène quand l'hélicoptère vous surplombe et une fois ouvert on le jette à l'eau. Le fumigène flottant dégage une fumée orange très dense pendant environ 3 minutes. Cette fumée permet au pilote de l'hélicoptère de visualiser la direction et de la force du vent au ras de l'eau.

> Le plus du pro

Il est interdit de jeter ses fusées quand elles sont périmées. Le réglementation en vigueur depuis 2012 est stricte là dessus. Il faut impérativement les déposer dans son magasin AD qui vous les reprendra lors de l'achat d'un nouveau coffret.

Accueil - Sommaire
Nos magasins

AD vous recommande

 
 
 
cc9Livraison-gratuiteLivraison-a-domicileSatisfait-ou-rembourséPaiement-sécuriserTrouver-le-magasin
 
 

Plus de conseils


> Tous les thèmes

ADnews

Archives ADnews