• Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Imprimer
  • Envoyer par e-mail

Gilets de sauvetage, Un équipement de sécurité personnel

03_03_GiletGonfleLe gilet de sauvetage n'est plus un matériel collectif de sécurité, mais un bien personnel que l'on emporte avec soi en mer. Il est réglé à votre taille, vous savez vous en servir et vous vous occupez de son entretien. Voilà pourquoi il faut choisir un modèle adapté à votre morphologie, pas trop lourd et qui ne vous gêne pas dans vos mouvements. En même temps que l'achat du gilet, pensez à vous équiper d'une longe de harnais et d'un kit de réamorçage. Vous pourrez ainsi parer à toutes situations.




1 - Réglementation

La réglementation impose pour une navigation à moins de 2 milles d’un abri un équipement individuel (gilet ou brassière) 50 Newtons. Vous n’en trouverez pas, dans notre guide (sauf gilet spécial dériveur).

Pour une navigation entre 2 et 6 milles, la réglementation impose des 100 Newtons. Pour cette zone de navigation, les harnais et les longes ne sont pas obligatoires.

Au-delà de 6 milles les gilets en mousse 150 Newtons seront avantageusement remplacés par des gilets gonflables. C'est le type de matériel que l'on achète pour soi et qui vous suit lors de déplacement sur différents bateaux.

> Le plus du pro

Utilisation
Un gilet gonflable doit toujours se porter par-dessus les vêtements, pour éviter tout risques d’étouffement au moment du gonflage. Vérifiez que la ceinture est ajustée et les sangles bien passées sous les bras. Manuels ou automatiques, les gilets gonflables sont équipés d’une bouteille de CO² dont la capacité correspond au volume “gonflable” du poumon (les modèles ”auto” se déclenchent seuls en cas de chute à la mer).

2 - Trois familles de gilets

Les gilets sont définis en fonction de leur flottabilité. La norme CE donne une valeur de flottabilité type (pour un porteur de 70 kg) exprimée en Newton (1 N = 0,1 Kg). Trois familles sont proposées en plaisance :

50 Newton : « aide à la flottabilité » assurant le maintien des voies respiratoires hors de l’eau pour un porteur conscient sachant nager. N’assure pas le retournement. Interdit aux enfants de moins de 30 kg. Recommandé pour un usage en bord de mer sur les petites embarcations type dériveurs.

100 Newton
(en mousse ou gonflable) : gilet à flottabilité assurant le retournement et  permettant à une personne inconsciente d’avoir la tête hors de l’eau. Peuvent être utilisés pour toutes les catégories de navigation.

150 Newton et plus
(en mousse ou gonflable) : gilet à flottabilité assurant le retournement et permettant à une personne inconsciente portant des vêtements d’avoir la tête hors de l’eau. Utilisation : toutes les catégories de navigation.
Depuis le 1er janvier 2010, une flottabilité 150N est obligatoire par personne embarquée navigant au delà de 6 milles (Article 3.12 Division 240).

> Le plus du pro

Les gilets de plus de 150 Newton
Les fabricants proposent des gilets dont la flottabilité est supérieure à la norme 150 Newton. C'est pour répondre à des marins qui travaillent avec un équipement souvent lourd et encombrant. Pour les plaisanciers, ces gilets sont plus sécurisants en retournant à coup sûr le naufragé même s'il est inconscient. Si ces gilets ne sont pas trop lourds et gênants, vous pouvez les adopter, la sécurité sera améliorée.

3 - Pastille de sel ou hydrostatique ?

Tous les gilets automatiques possèdent aussi un système manuel de déclenchement.

Le système automatique peut être à pastille de sel qui en se désagrégeant dans l’eau libère le système de déclenchement de la bouteille de CO². Les modèles que nous vous proposons ont une protection évitant les déclenchements intempestifs dus aux embruns.

Le déclencheur à valve hydrostatique (système Hammar) s’active sous la pression de l’eau. En principe 10 cm d’eau suffisent. Attention, le principe hydrostatique semble attrayant sur le papier (pas de déclenchement intempestif dû à l'humidité qui désagrège la pastille de sel), dans la pratique ce type de déclencheur est beaucoup plus difficile à réamorcer. Il y a un risque de fuite vu que la cartouche de gaz se trouve à l'intérieur du poumon.

> Le plus du pro

Si on choisit un gilet, autant le prendre avec un harnais intégré. Avec une longe vous pourrez ainsi rester amarré au bateau en cas de chute.

Mathieu, AD St Valery-en-Caux

StValery-Mathieu

Accueil - Sommaire
Nos magasins

AD vous recommande

 
 
 
cc9Livraison-gratuiteLivraison-a-domicileSatisfait-ou-rembourséPaiement-sécuriserTrouver-le-magasin
 
 

Plus de conseils


> Tous les thèmes

ADnews

Archives ADnews