• Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Imprimer
  • Envoyer par e-mail

Quel AIS choisir pour mon bateau ?, Si jeune et déjà incontournable !

01_02_AIS_ICOM

L'AIS (Automatic Identification System) est un système qui  permet de visualiser sur un écran toutes les informations (cap, vitesse,…) du navire qui émet. C'est en premier lieu un magnifique outil pour éviter les abordages en mer.

Les émetteurs classe A sont réservés aux navires soumis à la Convention SOLAS, ils fonctionnent à une puissance de signal VHF supérieur (12.5W) aux émetteurs-récepteurs de classe B (2W) et peuvent donc communiquer avec des navires plus éloignés. Ils transmettent également plus souvent que les émetteurs-récepteurs de classe B.

Les émetteurs classe B, réservé à la plaisance ont une puissance inférieure aux émetteurs classe A. Les récepteurs AIS captent les messages de tous les émetteurs AIS (classe A et B)

1 - Un AIS pour quoi faire ?

Le système AIS transmet aux autres navires, équipés de récepteur compatibles, des renseignements concernant le navire sur lequel il est installé.

Ainsi sont transmis :

  • l'identification du navire (son numéro NMSI et son nom)
  • sa position
  • son cap
  • sa vitesse
  • ses caractéristiques (longueur, largeur, tirant d'eau)
  • et éventuellement des renseignement sur sa cargaison, sa destination…

Toutes ces informations sont émises en continu aussi bien en haute mer qu'en navigation côtière. Un navire qui reçoit un signal AIS peut donc visualiser le cap et la vitesse du navire et donc évaluer s'il fait route de collision. C'est donc un remarquable instrument pour éviter l'abordage en mer.

Ce système fonctionne sur les fréquences VHF (fréquences 161,95 MHz et 162,025 MHz). Il est obligatoire sur tous les navires de plus de 300 tonneaux et sur les navires à passagers. Mais beaucoup de navires de pêche et même des plaisanciers décident de s'en équiper.

Pour la plaisance, on peut choisir de se limiter à un simple récepteur. Ainsi, "on voit, mais sans être vu". Ces récepteurs sont peu onéreux et peu gourmands en énergie. C'est un appareil de sécurité que l'on peut interfacer avec un lecteur de carte ou un ordinateur pour voir apparaître les "cibles" à l'écran. Ainsi, on peut suivre sur sa cartographie la route du bateau émetteur. La portée est une portée VHF (portée visuelle) de l'ordre de 20 MN.

Le plaisancier peut aussi décider de s'équiper d'un émetteur/récepteur (Classe B). Non content de recevoir les informations des autres navires, il émet aussi les siennes. Un vrai plus pour assurer sa sécurité en étant sûr d'apparaître sur les écrans des gros navires marchands.


> Le plus du pro

GPS obligatoire ! Un message AIS ne peut être émis que s'il est relié à un GPS calé sur une position précise. En effet, le système AIS utilise la même horloge que le GPS. Certain AIS haut de gamme ont même leur propre GPS dédié.

2 - Récepteur ou émetteur-récepteur ?

Le récepteur

Le récepteur seul écoute les autres AIS. Il vous renseigne sur la présence d'autres navires autour de vous et sur leurs intentions (cap et vitesse notamment). Mais, à l'inverse vous n'apparaissez pas sur les autres AIS. Ce genre d'appareil peut utiliser l'antenne avec la VHF (installation simple) et reste peu gourmand en électricité.

Emetteur-récepteur (Classe B)

Un émetteur-récepteur en revanche émet vos propres renseignements. C'est un gage de sécurité. Inconvénients : ces appareils sont plus chers, ils demandent leur propre antenne VHF et consomment plus d'électricité.

3 - Quel AIS pour mon bateau ?

Les AIS sont présentés sous trois formes : boîte noire, appareil avec écran ou combiné avec la VHF ?

- AIS "boîte noire"

En choisissant une boîte noire, on choisi le meilleur prix. C'est appareils sont peu onéreux mais demandent obligatoirement d'être connecté avec un lecteur de carte compatible ou bien un ordinateur. Seul, ils ne sont d'aucune utilité car sans écran, ils sont aveugles. Ces appareils possèdent une sortie NMEA qui transmet le signal pour l'afficher ensuite sur sa cartographie. C'est alors le lecteur de carte qui émet l'alarme pour prévenir de la présence d'un autre navire. Pour fonctionner il faut que l'AIS et le lecteur de carte (ou l'ordinateur) soit tous les deux en marche.

- AIS avec écran dédié

Ces AIS possèdent leur propre écran. On peut régler des alarmes et suivre des cibles. Certes l'écran n'est pas très grand et la lisibilité en pâti mais ce type d'appareil peut rester en veille et donner l'alarme. On pourra alors allumer le lecteur de carte pour suivre la cible. C'est une bonne solution sur les voiliers qui surveillent leur consommation électrique.

- AIS combiné avec la VHF

Nouveau venu, il existe désormais des VHF ASN qui intègre la fonction AIS. Plus besoin de "boite noire", plus de connexion, l'AIS utilise la même antenne que la VHF et les information son renvoyées sur le (petit) écran de la VHF. Montage et connexions simplifiés (il suffit de relier la VHF à un GPS), on pourra aussi récupérer l'information en NMEA et l'afficher sur un lecteur de carte. Une bonne solution largement moins couteuse qu'une VHF et un AIS.

4 - L'antenne de l'AIS

Utiliser la même antenne que la VHF ou en ajouter une seconde ?

L'AIS fonctionne sur la fréquence VHF. On peut donc utiliser la même antenne grâce un boitier de raccordement (splitter). Attention, ce montage ne fonctionne que pour un récepteur seul. En effet, la VHF est prioritaire sur l'AIS. Donc quand vous utilisez la VHF, l'AIS ne reçoit plus ses informations. Ce n'est pas dramatique pour la réception AIS, ce le serait beaucoup plus pour un AIS émetteur-récepteur (Classe B). Les émetteurs-récepteurs doivent donc posséder leur propre antenne.

> Le plus du pro

l'AIS ne remplace pas un radar ou la veille ! En voyant les cibles s'afficher sur la carte, on a l'impression de voir tous les bateaux sur l'eau. N'oubliez pas que certains ne sont pas équipés d'AIS…

Olivier, AD Lorient
Lorient-Olivier

Accueil - Sommaire
Nos magasins

AD vous recommande

 
 
 
cc9Livraison-gratuiteLivraison-a-domicileSatisfait-ou-rembourséPaiement-sécuriserTrouver-le-magasin
 
 

Plus de conseils


> Tous les thèmes

ADnews

Archives ADnews