• Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Imprimer
  • Envoyer par e-mail

Radeaux de survie, Comprendre pour être en sécurité

03_02_Radeau_PlastimoDepuis 2008, le radeau n'est obligatoire que pour la navigation hauturière. Désormais, le nombre de places disponibles à bord du radeau dépend, non plus du nombre de place à bord du bateau, mais du nombre d'équipier à embarquer. Concrètement, on peut posséder un navire avec 8 places à bord mais choisir un radeau que de 6 places si ne navigue jamais à plus de 6. En plus, il existe désormais la possibilité de se créer son propre sac de survie que l'on adaptera à ses besoins personnels (médicament, lunettes…) et que l'on pourra compléter avec du matériel de repérage électronique (VHF, GPS, balise…).

03_02_6Pers

1 - Réglementation

Radeaux de survie norme ISO 9650
Cette norme internationale est en vigueur depuis 2005 et concerne tous les radeaux des bateaux de plaisance d’une longueur inférieure à 24 m. Deux radeaux sont régis par cette norme :

- les côtiers ISO 9650-II
- les hauturiers ISO 9650-I.

Les radeaux ISO 9650 type II "cotier"
Les radeaux de type II sont adaptés pour la navigation côtière. Ils sont moins performants que ceux de type I mais beaucoup plus légers. Ils sont conçus pour se gonfler à une température comprise entre 0°C et +65°C. Le fond du radeau est simple et l’armement standard allégé. Ils sont conçus pour une météo clémente.

Les radeaux ISO 9650 type I "hauturier"
Cette catégorie se divise en deux classes A et B. Le Classe A est plus résistant que le B. La différence est la température de gonflement et la conception du fond. La classe A peut être gonflée entre -15°C et +65°C et le fond est double. La classe B entre 0°C et +65°C et le fond est simple. Dans ces deux classes, l’armement peut être complet, prévu pour attendre les secours 24 h ou allégé. Dans ce cas le radeau ne comporte que le minimum en eau et en nourriture. Le plaisancier peut y adjoindre un sac de survie.

> Le plus du pro

Retourner un radeau qui s'est gonflé à l'envers ou qui a été retourné par une vague est une manoeuvre très physique. Choisir un radeau auto-redressable peut sauver des vies.

Mathieu, AD St Valery-en-Caux

StValery-Mathieu

2 - Vers quel modèle s’orienter ?

Un radeau n’est obligatoire que pour une navigation à plus de 6 milles d’un abri.

Néanmoins, nous vous conseillons de disposer d’un radeau ISO 9650 de type II dès que vous naviguez à plus de 2 milles d’un abri. Pour une navigation hauturière, il vous faut un radeau ISO 9650 type I. Et s'il est difficile de savoir si on va attendre plus ou moins de 24 heures les secours, nous vous conseillons donc de prévoir d’emblée un Grabbag (sac de survie) qui contient le matériel pour transformer un radeau type I moins de 24 heures en un radeau type I plus de 24 heures.



> Le plus du pro

03_02_Grabbag

Le sac de survie
Mieux vaut être prévoyant avant l’incident. Quand le bateau est en perdition il est trop tard pour se constituer un sac de survie. Pour la navigation hauturière, il est conseillé de préparer un conteneur (sac ou bidon étanche) avec de l’eau, des vivres, des piles électriques, une lampe, des fusées, une VHF, des médicaments... En utilisant un sac étanche et en laissant une poche d'air dans le sac, il flotte une fois jeté à l'eau. Prévoyez un cordage pour le rattacher à soi ou au radeau.

3 - Sac ou container ?

Le sac est plus facile à ranger mais plus vulnérable aux intempéries que le container. Ce dernier pose moins de difficultés pour la mise à l’eau. L’habitacle d’un radeau est petit. Si vous naviguez à quatre prenez un 6 places, à six un huit places. Au-delà, il est souvent plus pratique de prendre deux radeaux (vu le poids d'un radeau de 10 places).

> Le plus du pro

03_02_ContainerBombard
En container, le radeau est mieux protégé.

4 - Un radeau, comment ça marche ?

De tous les radeaux, sort une sangle. Elle doit toujours être fixée au bateau. C'est elle qui va déclencher le gonflement du radeau. En tirant vivement dessus, le cordon de déclenchement agit sur la tête de percussion d’une bouteille d’air comprimée qui assure le gonflement automatique du radeau. Il existe plusieurs variantes de radeau, avec fond gonflable, fond isolant, en PVC ou en caoutchouc. On a souvent tendance à choisir le moins cher. En cas de besoin, on peut avoir à le regretter.

Le radeau doit être sur le pont, arrimé au bateau ou sur son support et prêt à être jeté à la mer. Pensez toujours qu'un radeau est très lourd, ne le rangez ni dans un coffre ni à l’intérieur du bateau.

> Le plus du pro

03_02_Bouteille
Placée sous le radeau, la bouteille sert de marche pour embarquer.

5 - Les révisions

La révision est prévue tous les 3 ans jusqu’à la 15e année (à noter que Bombard conseille pour ses radeaux une révision annuelle à partir de la 10e année). Elle consiste à ramener son radeau à son magasin qui s'occupe de le confier à la station de révision.

Attention aux zones tropicales où les fabricants imposent des révisions annuelles.

Rappelons qu’une révision nécessite impérativement :
- la vérification de la bouteille (détection des fuites par pesée)
- de la tête de percussion
- des valves et clapets de surpression
- l’inspection de l’état général de la structure
- un gonflage du radeau pour tester son étanchéité
- la vérification du matériel de péremption et son remplacement si nécessaire
- enfin, le reconditionnement du radeau en poche sous vide.

6 - Engins flottants àmoins de 6 milles

À moins de 6 milles d’un abri, en plus des équipements individuels obligatoires (gilets ou brassières), il est recommandé d’avoir des engins ou coussins flottants (autrefois obligatoire). Lorsque l’on est dans l’eau, ils permettent d’attendre les secours sans trop se fatiguer. Nous vous proposons des engins pour 3 à 10 personnes et des coussins individuels ou pour deux personnes.

Accueil - Sommaire
Nos magasins

AD vous recommande

 
 
 
cc9Livraison-gratuiteLivraison-a-domicileSatisfait-ou-rembourséPaiement-sécuriserTrouver-le-magasin
 
 

Plus de conseils


> Tous les thèmes

ADnews

Archives ADnews