• Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Imprimer
  • Envoyer par e-mail

Réparation, peinture, Esthétique et bon fonctionnement

10_03 PeintureL’entretien d’un bateau ce n’est pas seulement pour qu’il soit beau, que sa coque brille, que l’on ne voit pas de traces de rouille sur les inox ou encore que le bois soit bien vernis ou traité. L'entretien permet de surveiller le vieillissement et de mettre en évidence des points critiques pour la navigation. Par exemple, un bateau qui a un éclat de gelcoat non réparé, peut rapidement avoir des problèmes d’osmose dus à l’infiltration de l’eau dans la résine.



1 - La préparation

La réussite d’une réparation, d’un polissage de coque ou d’une peinture est liée à sa préparation. On estime qu’elle représente 75 % du temps de travail. Sur les oeuvres mortes (parties hors de l'eau), elle dépend du matériau de la coque.

2 - Peinture mono ou bi-composant ?

Les laques "mono-composant" sont faciles d'emploi et leur séchage par évaporation du solvant laisse un résidu sec bien supérieur aux laques classiques. D'une grande souplesse, elles conviennent bien à tous les supports et sont vivement recommandées pour le bois.

Les laques "bi-composant", (elles sont livrées en deux pots, un pot de laque et un pot de durcisseur) sont très résistantes à l'abrasion, aux UV, et aux agents chimiques. Elles offrent un brillant longue durée. Leur séchage par polymérisation laisse un résidu beaucoup plus dur et sec qu'une laque classique.

3 - De la peinture pour tous les supports

Les bateaux en bois

Le bois se prépare par ponçage. Vérifiez qu’il est assez sec et que la peinture est compatible. Pour peindre un bateau en bois traditionnel, on doit utiliser de la peinture mono-composant, pour éviter les craquelures. Plus souple, elle supportera mieux le travail du bois. Il est toujours conseillé d'appliquer d'abord le produit de traitement du bois sur une petite partie afin de s'assurer qu'il ne génère pas d'effet indésirable.

Bateaux en acier

Pour l’acier, le meilleur décapage se fait au jet d’abrasif (sablage). L’aluminium doit être soigneusement dégraissé puis recevoir un prétraitement chimique ou un sablage (dérochage).

 Bateaux en polyester

 Pour les gelcoats, il faut d’abord supprimer toutes traces d’agent de démoulage (bateau neuf), de graisses ou de cires (bateau ancien). Effectuez un dépolissage au papier abrasif à l’eau fin. S’il y a des rayures profondes ou des éclats, appliquez un mastic polyester, puis un gelcoat de finition. Pour l’application de la peinture (sous-couche et finition), il faut prendre un produit adapté à la coque et suivre à la lettre le mode opératoire.




> Le plus du pro

10_04_Vernis01

4 - Quille et lest

En dessous de la flottaison (oeuvres vives), si l’on souhaite ôter les anciens antifoulings, on peut poncer la coque mais la meilleure solution est l’hydrogommage. Si le lest est rapporté et présente des traces de rouille, il faut éliminer l’eau de la fonte (séchage) et la décaper avec une disqueuse. Passivez immédiatement après le décapage. Ensuite, appliquez une couche de primaire époxy, 5 couches de sous-couche et terminez avec 2 couches d’antifouling.

5 - Lire les notices

Les pouvoirs couvrants des peintures sont donnés sur l’étiquette. Généralement, les performances sont liées à l’épaisseur de peinture appliquée au m² : pas assez, la protection sera insuffisante et trop, il y aura des coulures et des problèmes de séchage, avec le risque de créer un film mou.

6 - Comment calculer la surface ?

Des formules donnent une bonne estimation de la surface en m².

LOA = longueur hors tout
LWL = longueur à la flottaison
B = maître bau
D = tirant d’eau.

Pour la carène des bateaux à fond plat tels que bateaux à moteur, bateaux à faible tirant d’eau et bateaux à quille longue, la surface est donnée par :

LWL x (B+D)

Sur un voilier de croisière à tirant d’eau moyen :

0,75 x LWL x (B+D)


Sur un voilier de régate à quille étroite et profonde :

0,50 x LWL x (B+D)


Pour les oeuvres mortes :

(LOA+B) x (2 x le franc bord moyen)


Pour les ponts :

(LOA x B) x 0,75 (déduire la surface du cockpit)

7 - Grutage

Mise à l’eau, mise à sec ou mise sur cale, AD c’est LA solution réactive et professionnelle, et ce à tout moment ! Avec des élévateurs à bateau performants et des techniciens qualifiés et disponibles, AD vous garantit une exécution et une sécurité irréprochable pour tous vos besoins de grutage !

> Le plus du pro

Nos spécialistes en magasin suivent des formations régulières afin de vous conseiller au mieux pour ces travaux toujours très spécifiques.

Accueil - Sommaire
Nos magasins

AD vous recommande

 
 
 
cc9Livraison-gratuiteLivraison-a-domicileSatisfait-ou-rembourséPaiement-sécuriserTrouver-le-magasin
 
 

Plus de conseils


> Tous les thèmes

ADnews

Archives ADnews