First name is required!
Last name is required!
First name is not valid!
Last name is not valid!
This is not an email address!
Email address is required!
This email is already registered!
Password is required!
Enter a valid password!
Please enter 6 or more characters!
Please enter 16 or less characters!
Passwords are not same!
Terms and Conditions are required!
Email or Password is wrong!

Batteries, Comment choisir sa batterie

08_03_Parc_BatteriesCapacité et technologie sont les deux paramètres qui cataloguent les batteries. Pour déterminer la batterie adaptée deux critères sont à prendre en compte : la consommation et l’utilisation à bord.



Batteries, Comment choisir sa batterie

08_03_Parc_BatteriesCapacité et technologie sont les deux paramètres qui cataloguent les batteries. Pour déterminer la batterie adaptée deux critères sont à prendre en compte : la consommation et l’utilisation à bord.



  1. Faire le bilan électrique
  2. Comment ça marche ?
  3. Servitude ou démarrage ?
  4. Les technologies
  5. Entretien
  6. Fate il bilancio elettrico
  7. Las tecnologías
  8. Batería Gel
  9. Batería AGM
  10. Reglamentación

Faire le bilan électrique

Faites le bilan électrique

Pour déterminer la capacité de batteries nécessaire à bord, il faut faire un bilan électrique, en prenant en compte tous les consommateurs en fonction de leur consommation.
Pour établir ce bilan, il suffit de dresser un tableau avec tous les appareillages électriques et en déduire, en fonction nombre d’heure d’utilisation journalière, le courant qu’ils consomment (voir contrôleur de batterie).

A travers trois exemples, nous dressons le bilan électrique de trois bateaux différemment équipés. Adaptez-les à votre cas particulier.

EXEMPLE N°1
Sortie à la journée, retour au port la nuit

ÉquipementConsommation
instantanée
en ampères
Utilisation
journalière
en heures
Consommation
journalière
en ampères
CONFORT
Réfrigération
4
6
24
Eau sous pression
8
1
8
Musique
1
2
2
ÉLECTRONIQUE
Pilote automatique5
2
10
GPS/Lecteur de carte
2
6
12
VHF émission
4
¼1
VHF réception/veille
0,1
10
1
Sondeur
1
4
4
Centrale de navigation
1,5
6
9
Total consommation en 24h
67 ampères

EXEMPLE N°2
Sortie à la journée, nuit au mouillage


Equipement
Consommation
instantanée
en ampères
Utilisation
journalière
en heures
Consommation
journalière
en ampères
ECLAIRAGE
Carré
2
4
8
Cabines2
1
2
Table à cartes1
1
1
Toilettes
2
½1
Feux de mouillage1
8
8
Cuisine
1
½0,5
CONFORT
Réfrigération4
16
64
Eau sous pression8
1
8
ELECTRONIQUE
VHF veille0,1
24
2,4
VHF émission4
¼1
Sondeur
1
4
4
Multimédia (télé, ordi)4
2
8
GPS/Lecteur de cartes2
6
12
Centrale de navigation1,5
6
9
Total consommation en 24h
131 ampères



EXEMPLE N°3
Navigation de plus de 24 heures

Equipement
Consommation
Instantanée
en ampères
Utilisation
journalière
 en heures
Consommation
journalière
en ampères
ECLAIRAGE
Carré
2
1
2
Cabines
2
1
2
Table à cartes
1
1
1
Toilettes
2
½1
Cuisine
1
½0,5
Feux de navigation2
6
12
Projecteur de pont
4
¼1
Éclairage instruments
0,5
6
3
CONFORT
Réfrigération
4
16
64
Eau sous pression
6
½3
ELECTRONIQUE
Pilote
4
12
48
Centrale de navigation
1
24
24
VHF veille
0,1
24
2,4
VHF émission
4
¼1
GPS
0,5
24
12
Lecteur de cartes
2
24
48
Sondeur graphique
1
4
4
Radar veille/émission
2
5
10
Total consommation en 24h
239 ampères

Une fois le bilan établi, on prend une capacité de batterie au minimum égale au double de la consommation journalière (l’idéal est 3 fois). Ceci pour ne pas décharger à plus de 50% ses batteries (elles ne supportent pas).

Exemple n°1 :
Dans le cas du bateau sortie à la journée, il faut au minimum 150 Ah.
Exemple n°2 :
Pour celui qui passe la nuit au mouillage, il faut au minimum 260 Ah.
Exemple n°3 :
Pour une navigation de plus de 24 heures, il faut au minimum 480 Ah.

Comment ça marche ?

08-03_batterieeclatee
Une batterie est constituée de plaques (grilles de plomb) qui enserrent la matière active plomb spongieux pour les plaques négatives et bioxyde de plomb pour les positives.

Ces plaques, isolées entre elles, sont plongées dans une solution d’acide sulfurique et d’eau Ces plaques, isolées entre elles, sont plongées dans une solution d’acide sulfurique et d’eau (électrolyte).

Lorsque l’on branche une source de courant à cet ensemble (un chargeur de batterie), un déséquilibre se produit : une plaque devient positive, l’autre négative, la batterie est chargée.

Lorsque l’on consomme l’énergie de la batterie, l’opération inverse se déclenche.

La capacité d’une batterie est toujours exprimée en Ah pour un temps de décharge donné 20 heures (C20) pour une batterie de démarrage ou assimilée. En théorie, une batterie de 100 Ah peut fournir 100 A pendant une heure ou 5 A pendant 20 heures.

En pratique, il ne faut jamais descendre en dessous de 80 % de sa capacité. Ce qui signifie que sur une batterie de 100 Ah, on ne dispose que de 80 Ah.

Par construction, une batterie est conçue pour un nombre de cycles charge-décharge (entre 100 et 1000) qui dépend de sa technologie. Un cycle charge-décharge correspond à une décharge de 80 % de la capacité et à une recharge à 100 % ou encore à deux décharges de 50 % de sa capacité ou à quatre processus de décharge à 25 %.

Servitude ou démarrage ?

On différencie deux types de batterie.

- Les batteries de démarrage sont capables de fournir une grosse quantité d'énergie pendant un temps très court (démarreur d'un moteur diesel, guindeau électrique, propulseur d'étrave…).

- Les batteries de servitude doivent pouvoir alimenter les consommateurs du bord (frigo, éclairage, électronique…) pendant longtemps. Elles doivent donc supporter une plus longue et lente décharge avant d'être recharger.

Les technologies

Si toutes les batteries travaillent sur le même principe (voir comment ça marche ?), il existe sur le marché plusieurs technologies

Batterie au Plomb Calcium
Ce sont les premiers modèles de batterie. Une technologie éprouvée dont les bouchons sont aujourd'hui scellés pour éviter tout entretien. Ces batteries ne doivent être profondément déchargées sous peine de ne plus retrouver leur capacité originale.

Batterie Gel

Il s'agit de batterie dont l'électrolyte est une substance gélifiée. On peut donc les coucher sans risque. Peu sensible à l'autodécharge, elles supportent aussi des décharges profondes sans entamer leur capacité

Batterie AGM
Dans les AGM (Absorbed Glass Mat), l’électrolyte est absorbé par capillarité dans un mat de fibres de verre placé entre les plaques. Elles sont mieux adaptées à un courant important (démarrage) que les batteries à électrolyte gélifié.
Dans ce type de batteries, on trouve les batteries spirales. Elles ne sont pas formées de plaques planes mais découlent d’une technique d’enroulement "Spiralcell" qui apporte une plus grande surface active, une distance réduite et uniforme entre les plaques et une construction compacte. Le premier avantage est une grande résistance aux vibrations et elles sont totalement étanches.
Réglementation
Selon la règlementation, les batteries fermées et ouvertes doivent être placées dans un bac étanche avec une aération à l’air libre.

Entretien

Pour préserver la vie des batteries, il ne faut jamais descendre en dessous de 50 % de décharge. Pour l’hivernage, la bonne solution est de les recharger au maximum et de les laisser à bord.

Evitez de les ramener à la maison, une batterie se décharge plus, exposée à la chaleur qu'au froid !

La perte de capacité est de l’ordre de 2 % par mois, sur 6 mois cela représente 12 % de capacité. Au réarmement, il faut simplement bien les recharger avant de les utiliser.

Des batteries bien entretenues ont une durée de vie moyenne de 5 ans. Au-delà elles fonctionnent toujours mais ont perdu une grande partie de leur capacité.

Le choix d'une batterie est bien souvent dicté par la place. Un point important, il faut changer toutes les batteries en même temps et choisir des modèles de même technologie.

Fate il bilancio elettrico

Per determinare la capacità delle batterie necessarie a bordo occorre fare un bilancio elettrico, tenendo conto di tutto ciò che consuma corrente in funzione di quanto viene utilizzato. Per fare questo bilancio è sufficiente fare una tabella con tutti gli apparecchi elettrici e dedurne, in funzione del numero di ore del loro utilizzo giornaliero, la corrente che consumano (vedere gestionale delle batterie).

Las tecnologías

Aunque todas las baterías trabajan sobre el mismo principio (véase ¿Cómo funciona?), existen en el mercado varias tecnologías.

Batería Gel

Esta batería, cuyo electrolito es una sustancia gelatinosa. Podemos tumbarla sin riesgo. Insensible a la auto descarga, también soportan las descargas importantes sin que afecte a su capacidad.

Batería AGM

En las AGM (Absorbed Glass Mat), el electrolito es absorbido por capilaridad en mat de fibras de vidrio colocado entre las placas.. Se adaptan mejor a una corriente importante (arranque) que las baterías con electrolito gelificado. En este tipo de baterías, se encuentran las baterías espirales. No están formadas por placas planas sino derivan de una técnica de enrollamiento “Sprialcell” que aporta una mayor superficie activa, una distancia reducida y uniforme entre las placas y una construcción compacta. La primera ventaja es una gran resistencia a las vibraciones y son completamente estancas.

Reglamentación

Según la reglamentación las baterías cerradas y abiertas deben colocarse en un recipiente estanco con una ventilación al aire libre.