First name is required!
Last name is required!
First name is not valid!
Last name is not valid!
This is not an email address!
Email address is required!
This email is already registered!
Password is required!
Enter a valid password!
Please enter 6 or more characters!
Please enter 16 or less characters!
Passwords are not same!
Terms and Conditions are required!
Email or Password is wrong!

Joint tournant

04_04_Presse_EtoupeIl s'agit d'assurer l'étanchéité au niveau de l'arbre d'hélice (un arbre tournant). Les progrès dans la maîtrise des matériaux industriels ont permis la mise au point de nouveaux systèmes de joints tournant pour la ligne d'arbre.

Le principe est simple : 2 bagues ont une surface polie (une bague inox et une bague graphite) en frottement l'une sur l'autre. L'une des bagues est solidaire de l'arbre d'hélice avec lequel elle tourne, l'autre est fixée au tube d'étambot par un soufflet néoprène qui assure une pression constante. L'eau de mer joue le rôle de lubrificateur entre les 2 bagues. Il est donc important que le tube d'étambot soit toujours plein d'eau. Pour les bateaux rapides dont le tube d'étambot se vide avec la vitesse, il existe des modèles à injection d'eau dans le soufflet (nous consulter).

Le joint tournant vous délivre de tous les problèmes de maintenance du presse-étoupe classique (eau en fond de cale, contorsion pour le resserrer, tresse trop serrée qui endommage l'arbre…) Après chaque mise à sec, vérifiez juste la présence d'eau dans le joint en le faisant fuir légèrement.

Même s'il ne demande pas d'entretien, vérifiez régulièrement votre joint tournant, notamment le serrage des colliers ainsi que la libre rotation de la bague mobile.




Joint tournant

04_04_Presse_EtoupeIl s'agit d'assurer l'étanchéité au niveau de l'arbre d'hélice (un arbre tournant). Les progrès dans la maîtrise des matériaux industriels ont permis la mise au point de nouveaux systèmes de joints tournant pour la ligne d'arbre.

Le principe est simple : 2 bagues ont une surface polie (une bague inox et une bague graphite) en frottement l'une sur l'autre. L'une des bagues est solidaire de l'arbre d'hélice avec lequel elle tourne, l'autre est fixée au tube d'étambot par un soufflet néoprène qui assure une pression constante. L'eau de mer joue le rôle de lubrificateur entre les 2 bagues. Il est donc important que le tube d'étambot soit toujours plein d'eau. Pour les bateaux rapides dont le tube d'étambot se vide avec la vitesse, il existe des modèles à injection d'eau dans le soufflet (nous consulter).

Le joint tournant vous délivre de tous les problèmes de maintenance du presse-étoupe classique (eau en fond de cale, contorsion pour le resserrer, tresse trop serrée qui endommage l'arbre…) Après chaque mise à sec, vérifiez juste la présence d'eau dans le joint en le faisant fuir légèrement.

Même s'il ne demande pas d'entretien, vérifiez régulièrement votre joint tournant, notamment le serrage des colliers ainsi que la libre rotation de la bague mobile.