First name is required!
Last name is required!
First name is not valid!
Last name is not valid!
This is not an email address!
Email address is required!
This email is already registered!
Password is required!
Enter a valid password!
Please enter 6 or more characters!
Please enter 16 or less characters!
Passwords are not same!
Terms and Conditions are required!
Email or Password is wrong!

Tout savoir sur les gilets de sauvetage

gilet de sauvetage

Pour la plaisance, il existe trois familles de gilets de sauvetage : 50, 100 et 150 N. Chacune est définie donc par la flottabilité du gilet (calculée pour un porteur de 70 kg) et exprimée en Newton.

Le matériel collectif de sécurité, c’est fini ! Le gilet de sauvetage est désormais un équipement personnel que l'on emporte avec soi en mer. Voilà pourquoi vous choisirez un modèle adapté à votre morphologie, pas trop lourd et qui ne vous gêne pas dans vos mouvements. Vous vous entraînerez à enfiler rapidement votre gilet de sauvetage et vous familiariserez avec son entretien. En même temps que l'achat du gilet de sauvetage, pensez à vous équiper d'une longe de harnais et d'un kit de réamorçage. Vous pourrez ainsi parer à toutes situations

Tout savoir sur les gilets de sauvetage

gilet de sauvetage

Pour la plaisance, il existe trois familles de gilets de sauvetage : 50, 100 et 150 N. Chacune est définie donc par la flottabilité du gilet (calculée pour un porteur de 70 kg) et exprimée en Newton.

Le matériel collectif de sécurité, c’est fini ! Le gilet de sauvetage est désormais un équipement personnel que l'on emporte avec soi en mer. Voilà pourquoi vous choisirez un modèle adapté à votre morphologie, pas trop lourd et qui ne vous gêne pas dans vos mouvements. Vous vous entraînerez à enfiler rapidement votre gilet de sauvetage et vous familiariserez avec son entretien. En même temps que l'achat du gilet de sauvetage, pensez à vous équiper d'une longe de harnais et d'un kit de réamorçage. Vous pourrez ainsi parer à toutes situations

  1. Réglementation
  2. Gilet de sauvetage gonflable UML ou Hammar ?
  3. La révision du gilet gonflable automatique
  4. Le contrôle de votre gilet de sauvetage
  5. Révision du système de gonflage UML ou Pro-Sensor
  6. Révision du système Hammar
  7. Comment valider une bouteille de CO2
  8. Les kits de rechange pour les gilets gonflables
  9. Tableau de correspondance entre les gilets gonflables et les kits de déclenchement de rechange :

Réglementation

Les gilets sont définis en fonction de leur flottabilité. La norme CE donne une valeur de flottabilité type (pour un porteur de 70 kg) exprimée en Newton (1 N = 0,1 Kg). Trois familles sont proposées en plaisance : les gilets d’une flottabilité de 50 N, 100 N et 150 N.


La réglementation impose pour une navigation à moins de 2 milles d’un abri un équipement individuel (gilet de sauvetage ou brassière) 50 Newton. Il s'agit par exemple des gilets spécial dériveur, . Considérés comme une aide à la flottabilité, ils assurent le maintien des voies respiratoires hors de l’eau pour un porteur conscient sachant nager. Ces gilets de sauvetage n’assurent pas le retournement sont interdits aux enfants de moins de 30 kg. Ils sont recommandés pour un usage en bord de mer sur les petites embarcations type voile légère.

Pour une navigation entre 2 et 6 milles, la réglementation impose des gilets de sauvetage 100 Newton en mousse ou gonflable. Ces gilets à flottabilité assurent le retournement et  permettant à une personne inconsciente d’avoir la tête hors de l’eau. Ils peuvent être utilisés pour toutes les catégories de navigation.Entre deux et six milles d’un abri,les harnais et les longes ne sont pas obligatoires.

Au-delà de 6 milles, les gilets de sauvetage 150 Newton ou un gilet gonflable de sauvetage 150 Newton sont exigés depuis le 1er janvier 2010 (Article 3.12 Division 240). Ils assurent le retournement et permettent à une personne inconsciente portant des vêtements d’avoir la tête hors de l’eau. C'est le type de matériel que l'on achète pour soi et qui vous suit lors de déplacement sur différents bateaux.

Essayer un gilet gonflable, c'est l'adopter !

Perso gilet-1

Le gilet de sauvetage gonflable se règle grâce à des sangles afin de s'adapter parfaitement à votre morphologie.

 



Jean-Benoît - AD Ste Maxime

AD-Sainte-Maxime_Jean-Benoît_web

Une bonne utilisation

Un gilet gonflable doit toujours se porter par-dessus les vêtements, pour éviter tous risques d’étouffement au moment du gonflage. Pensez-y quand vous vous couvrez et vérifiez que la ceinture est ajustée et les sangles bien passées sous les bras. Manuels ou automatiques, les gilets gonflables sont équipés d’une bouteille de CO² dont la capacité correspond au volume “gonflable” du poumon. Les modèles automatiques, quant à eux, se déclenchent seuls en cas de chute à la mer

Gilet de sauvetage gonflable UML ou Hammar ?

Les gilets gonflables automatiques possèdent différents type de déclencheurs.

Le système automatique (connu sous le nom d'UML ou UML Pro-Sensor) est à pastille de cellulose , laquelle, en se désagrégeant dans l’eau libère le système de déclenchement de la bouteille de CO². Les gilets de sauvetage gonflables que nous vous proposons ont une protection évitant les déclenchements intempestifs dus aux embruns.

Contrairement aux anciens systèmes à pastille de sel qui étaient sensibles à l'humidité, le système UML ne se désagrège qu'en cas d'immersion totale du gilet.

Retrouvez le gilet gonflable AD UML ici

Le déclencheur à valve hydrostatique (système Hammar) s’active sous la pression de l’eau. En principe, 10 cm d’eau suffisent. Attention, le principe hydrostatique semble attrayant sur le papier, mais dans la pratique, le déclencheur à valve hydrostatique est beaucoup plus difficile à réamorcer et plus onéreux.

Retrouvez le gilet gonflable AD Hammar ici

La révision du gilet gonflable automatique

Si les gilets en mousse ne demandent quasiment aucun entretien, il n’en est pas de même pour les gilets de sauvetage gonflables. A vous d'assurer votre sécurité en gardant toujours votre gilet de sauvetage en bon état. A noter que si vous êtes en mer avec un gilet gonflable déjà déclenché, celui-ci ne se comptabilise plus dans les gilets de sauvetage du bord. D'où l'intérêt d'avoir toujours avec soi un kit de rechange pour pouvoir le réarmer même en mer. Nous vous conseillons donc d'acheter ce kit de rechange dès l'achat du gilet de sauvetage et de le conserver avec vous.

Découvrez avec nous la révision du système de gonflage d’un gilet automatique.

Une révision en deux actes

La révision se passe en deux temps. On procède d’abord à une vérification générale du gilet de sauvetage et de ses composants et ensuite à une vérification du système de gonflage.

Le système de gonflage comprend plusieurs éléments :

  • La cartouche de C02
  • Le percuteur
  • Le déclencheur (sauf pour les gilets gonflables manuels)

Le contrôle de votre gilet de sauvetage

Etape 1 : Vérification de l'état général

Vérification de l'état général

Le gilet de sauvetage  doit rester propre. Pour le nettoyer utilisez une brosse et de l'eau savonneuse. Pensez à bien le rincer, mais sans mouiller le système de déclenchement !

Etape 2 : Déplier le gilet gonflable

Déplier le gilet gonflable

Au moment de déplier le gilet de sauvetage, on repèrera le pliage (une photo peut être utile) pour le rangement final. Attention de ne pas actionner le déclencheur involontairement.

Etape 3 : Etiquette des révisions

Etiquette

Etiquette-2

La date de la dernière révision est portée sur le tableau imprimé sur la chambre du gilet gonflable. En fin de révision, vous porterez dessus vos propres indications. Celles-ci n'ont qu'une valeur indicative pour mémoire et n'ont aucune valeur légale

Etape 4 : Vérifiez l'état du tissu, des coutures et des sangles

Vérifiez l'état du tissu, des coutures et des sangles

Vérifiez l'état du tissu extérieur, surtout les plis qui forment des angles vifs, les coutures et les sangles. Adressez-vous à un voilier si certaines d’entre elles montrent des traces d'usure

Etape 5 : Vérifier le sifflet

Vérifier le sifflet

Le sifflet doit fonctionner et être relié au gilet par un cordon.

Etape 6 : L'embout de gonflage manuel

L'embout de gonflage manuel

L'embout doit être souple et la valve bien propre.

Etape 7 : Gonfler son gilet de sauvetage

Gonfler son gilet de sauvetage
Le gilet de sauvetage doit tenir en pression au moins 24 heures. Gonflez-le en évitant de le faire avec la bouche, vous feriez pénétrer de l'humidité à l'intérieur. Utilisez plutôt un gonfleur. Evitez le compresseur dont la puissance risque de faire éclater la chambre. Si vous constatez une perte, changez votre gilet gonflable.

Etape 8 : Dégonflez

Dégonflez le gilet

Pour dégonfler son gilet de sauvetage, on doit utiliser le bouchon de l'embout en le positionnant à l'envers. Il faut réussir à bien vider toute l'air de la chambre pour réussir à bien plier le gilet gonflable ensuite

Etape 9 : replier le gilet gonflable dans ses plis

replier le gilet gonflable dans ses plis

Etape 10 : Laisser accessible le déclencheur manuel

Laisser accessible le déclencheur manuel

Révision du système de gonflage UML ou Pro-Sensor

Etape 1 : Repérer le mécanisme

Repérer le mécanisme

Le mécanisme se cache dans un côté. Il est repérable par le poids de la bouteille et la présence de la tirette de déclenchement manuel.

Sur cette image, il s'agit du système UML.

Le système Pro-Sensor a le même principe de fonctionnement mais comporte en plus deux indicateurs visuels de mise en place de la bouteille de Co2 et de la pastille. (vert OK ou rouge : Pas OK) de contrôle

Etape 2 : Démonter la bouteille

Etape A2 : Démonter la bouteille

Pour éviter une fausse manœuvre et de percuter la bouteille involontairement, il est conseillé de commencer la révision en démontant la bouteille

Etape 3 : Vérifier l'état de la pastille de cellulose

Etape A3 : Vérifier l'état de la pastille de cellulose

Le capuchon vert indique que la pastille de cellulose est encore valable. Si la pastille est périmée, seule la partie rouge est visible.

Etape 4 : Vérifier le déclenchement manuel


Vérifier le déclenchement manuel

En tirant sur le cordon, on actionne le percuteur manuellement. Le repère en plastique vert se décroche. Remettez-le en place, c'est un repère pour visualiser si le gilet de sauvetage a été déclenché involontairement. Un repère de remplacement est présent dans le kit de rechange.

Etape 5 : Remontage

Remontage

Pour le remontage, on procède dans le sens inverse en commençant par la pastille de cellulose. Revissez la bouteille bien fermement afin qu’elle reste en place par la suite.

Etape 6 : Repliage

Remontage

On referme ensuite le gilet de sauvetage en s'assurant que la chambre est bien dégonflée et que tous les éléments sont en place.

Révision du système Hammar

Etape 1 : Vérifiez le mécanisme

Vérifiez le mécanisme

Le système Hammar possède un voyant (vert si tout est OK, rouge si le mécanisme est à changer) et une date de péremption du mécanisme (ici à changer avant 2021). A vérifier en premier.

Etape 2 : Utiliser la clé

Utiliser la clé
Le kit de réparation comprend un mécanisme, une cartouche mais aussi une clé obligatoire pour déboiter le mécanisme.

Etape 3 : Faire pivoter la tête

Faire pivoter la tête

A l'aide de la clé, on fait pivoter la partie noire sous la tête dans le sens inverse des aiguilles d'une montre sur environ un huitième de tour. La partie jaune reste en place.

Etape 4 : Dégager la tête

Dégager la tête

Une fois tournée, la tête complète (jaune et noire) se dégage sans effort.

Etape 5 : Sortir la cartouche

Sortir la cartouche

Sur le système Hammar la cartouche de CO2 se trouve dans la chambre. Il faut la sortir en prenant particulièrement soin au joint d'étanchéité. Sans lui, la chambre ne sera plus étanche, le gilet de sauvetage ne restera plus gonflé…

Etape 6 : Dévisser la cartouche

Dévisser la cartouche

Une fois extraite, on peut dévisser la cartouche pour la remplacer au besoin. Attention, sur le modèle Hammar de dernière génération MA1 EC (Et même sur certains A1), la cartouche est collée à son support noir et ne peux pas être dévissée. Tenir compte du poids du support ( 22 g ) lors de la pesée de la cartouche.

Etape 7 : Vérifier le voyant

Vérifier le voyant

Avant de revisser la cartouche, assurez-vous que le voyant est bien vert.

Etape 8 : Remettre la cartouche

Remettre la cartouche

Introduire la cartouche en prenant soin au joint. Les quatre broches restent à l'extérieur pour recevoir ensuite le mécanisme.

Etape 9 : Remonter le mécanisme

Remonter le mécanisme

Pour être remis en place, le mécanisme est en position "ouvert". La partie jaune n'est pas alignée avec la noire. La fermeture se fait sans outils

Etape 10 : Vérification

Etape B10 : Vérification

A la fin du remontage, la bouteille et le mécanisme du système sont alignés.

Etape 11 : Replier le gilet

Replier le gilet

Au final, on replie le gilet dans ses plis en s'assurant que la tirette manuelle reste bien à l'extérieur du gilet.

Comment valider une bouteille de CO2

Vérification visuelle
Une fois percutée, la bouteille a été perforée (à gauche). Une bouteille neuve ne présente pas de trou (à droite).

Verifier-la-bouteille-CO2

Peser la bouteille
Une bouteille contient 33 g de CO2 – 38 pour les modèles 150 N et plus. Le poids est inscrit sur la bouteille. Il existe deux types de cartouches : en acier galvanisé avec garantie de deux ans et le modèle aluminium garanti 3 ans. La date sur la cartouche (au format jour/mois/année) indique la fabrication et la mise en pression. Les bouteilles n'ont pas de date de péremption mais il convient de les changer au moins tous les dix ans.En cas de rouille, aucune hésitation, remplacez-la, même si elle est encore bonne car le risque de fuites est important. Et profitez-en, en la percutant, pour vérifier votre gilet gonflable !

Peser-la-bouteille-de-CO2


Les kits de rechange pour les gilets gonflables

A chaque gilet gonflable son kit !
A noter que vous trouverez dans votre magasin AD et sur notre site, des kits pour les gilets gonflables de la marque mais aussi des kits de rechange pour toutes les autres marques de gilet de sauvetage. Pour être sûr d'avoir le bon kit, mieux vaut venir au magasin avec votre gilet gonflable.

Retrouvez les Kits de rechange pour gilets gonflables ici

 

1. Le kit de rechange à pastille de cellulose.

Son remplacement se fait exactement comme le kit à pastille de cellulose présenté ici.

Kit-rechange-gilet

2. Le système Hammar et son outil obligatoire pour ouvrir la chambre.

Ce kit est aussi fourni avec une notice très détaillée. Attention, il existe deux sortes de kit Hammar, le A1 et le MA1 EC

kit-rechange-gilet2


Ce kit est aussi fourni avec une notice très détaillée. Attention, il existe deux sortes de kit Hammar, le A1 et le MA1 EC

Tableau de correspondance entre les gilets gonflables et les kits de déclenchement de rechange :

Désignation

Réf.

Kit de déclenchement

Réf.

Lien

Gilet SKIPPER 165N AD pressiostatique

S28087 / S28099 (New 2017)

Hammar

S28096

Kits de rechange pour gilets gonflables

Gilet SKIPPER 165N AD automatique

S28072

Pastille de cellulose

S28077

Kits de rechange pour gilets gonflables

Gilet enfant automatique

S28070 / S28055 (New 2017)

Pastille de cellulose

S28076

Kits de rechange pour gilets gonflables

Gilet Osprey 165N AD automatique

S28092

 

UML Pro sensor cartouche cellulose

S27210

Kits de rechange pour gilets gonflables