Cordage

  1. Les voiles

    La grand-voile

    06_02_VGVetFocLa tendance actuelle est de tailler des grand-voiles avec lattes forcées. Apparues sur les multicoques, ces grand-voiles possèdent des lattes horizontales qui font toute la largeur de la voile et sont réparties de la tête de mât à la bôme. Cela permet de mieux maitriser la forme de la voile surtout dans les hauts, et d'offrir plus de puissance en augmentant le rond de chute. En plus le faseyement est minimisé. Revers de la médaille, il est impératif qu’elle soit montée sur des chariots (si possible à billes) pour la hisser et l’affaler sans efforts. Un accessoire qui grève sensiblement le budget. Pour la régate, les fins barreurs lui préfèrent la voile standard, plus légère et permettant plus de réglages.
    Voir le conseil
  2. Les cordages

    Les cordages pour l’amarrage

    Des cordages spécifiques existent pour amortir les mouvements du bateau au mouillage et à l’amarrage. Ils assurent deux fonctions : un maximum de résistance à l’usure et à l’environnement (sel, soleil, etc.) et amortissent les coups de rappel.

    Faites le bon choix

    Pour la réalisation des cordages d’amarrage et de mouillage, nous trouvons deux matériaux : le polyamide et le polyester et deux techniques : le toronnage et le tressage.
    Le polyamide est un matériau qui a un bon allongement dynamique. Il est conseillé pour l’amarrage.
    Le polyester résiste mieux aux U.V. et aux intempéries, il est donc recommandé pour l’amarrage.
    Le 3 torons est facile à épissurer, quant au 8 torons (Squarline), il est insensible aux coques, épissurable sur chaîne et utilisable sur guindeau. Il est conseill

    Voir le conseil
Top of page