Moteur

  1. Attention aux idées reçues

    Comment ça marche ?

    Un propulseur d'étrave est constitué d'une hélice installée perpendiculairement à la route, le plus près de l'étrave. Mue par un moteur électrique très puissant, cette hélice, pilotée depuis le poste de barre, souvent par un joystick, déplace l'étrave vers la gauche ou la droite. Associé avec le moteur principal, le propulseur d'étrave facilite les manoeuvres de port.

    Pour être efficace, l'hélice du propulseur doit être placée le plus en avant possible (pour offrir le meilleur bras de levier), mais suffisamment immergée pour garder de la propulsion et ne pas brasser de l'air. C'est là tout le paradoxe, car sur les voiliers comme sur les vedettes, la partie avant de la carène est souvent peu enfoncée dans l'eau. Le positionnement d'un propulseur est don
    Voir le conseil
  2. Hélices

    Les points clés pour choisir son hélice

    04_02_HeliceHB
     
    Hélice de hors-bord
    - Il existe une multitude d'hélices de moteur hors-bord. On les classe en fonction de leur diamètre et de leur pas.
    - A chaque bateau son hélice. Le modèle variera en fonction de la carène, du poids et de la puissance moteur. Le montage du moteur (en hauteur) peut aussi amener à changer d'hélice.
    - On s'assure d'avoir la bonne hélice si le moteur prend bien les tours annoncés par le motoriste.
    - Une hélice trop longue (trop grand pas) demande
    Voir le conseil
  3. Coupe-orin

    Coupe orin

     

    L'enroulement d'un bout autour de l'arbre d'hélice est une avarie à ne pas prendre à la légère. Elle peut aller jusqu'à provoquer le naufrage de votre bateau.

    Le coupe-orin est la réponse simple à ce risque : une lame fixée autour de l'arbre cisaille systématiquement tout cordage ou toute algue risquant d'être prise dans l'hélice.

    Parmi les produits existant sur le marché, AD a choisi des modèles en acier inoxydable de 316 l, mono pièce, qui agissent par tranchage et non par cisaillement.

    Le cisaillement concerne les modèles comprenant une partie fixe et une partie mobile. Nous considérons ces derniers plus dangereux car ils présente

    Voir le conseil
  4. Joint tournant

    Presse Etoupe

    Ils'agit d'assurer l'étanchéité au niveau de l'arbre d'hélice (un arbre tournant). Les progrès dans la maîtrise des matériaux industriels ont permis la mise au point de nouveaux systèmes de joints tournants pour la ligne d'arbre. 


    Le principe est simple : 2 bagues ont une surface polie (une bague inox et une bague graphite) en frottement l'une sur l'autre. L'une des bagues est solidaire de l'arbre d'hélice avec lequel elle tourne, l'autre est fixée au tube d'étambot par un soufflet néoprène qui assure une pression constante. L'eau de mer joue le rôle de lubrificateur entre les 2 bagues. Il est donc important que le tube d'étambot soi

    Voir le conseil
  5. Compte-tours

    intrument moteur : compte-tours

     

    Les compte-tours sélectionnés par AD se branchent facilement sur tous les moteurs. Sur le dispositif batterie/bobine pour les moteurs essence et sur les alternateurs munis d'une borne "W" ou "R".

    Leur face avant étanche et leur éclairage (en option) permettent de les installer sur une console extérieure.

    Ils sont protégés contre une inversion de polarité et présentent une précision de plus ou moins 2%.

    Voir le conseil
Posts loader
Top of page